Equipes/Pilotes 2020
Retour

Grand Prix du Brésil 2019

Course

17/11/2019 - 18h10

#
Pilote
Ecurie
Temps
Pneus
1
Verstappen
Red Bull-Honda
1h33'14''678
2
Gasly
Toro Rosso-Honda
+ 6''077
3
Sainz
McLaren-Renault
+ 8''896
4
Raikkonen
Alfa Romeo-Ferrari
+ 9''452
5
Giovinazzi
Alfa Romeo-Ferrari
+ 10''201
6
Ricciardo*
Renault
+ 10''541
7
Hamilton*
Mercedes
+ 6''139
8
Norris
McLaren-Renault
+ 11''204
9
Perez
Racing Point-Mercedes
+ 11''529
10
Kvyat
Toro Rosso-Honda
+ 11''931
11
Magnussen
Haas-Ferrari
+ 12''732
12
Russell
Williams-Mercedes
+ 13''599
13
Grosjean
Haas-Ferrari
+ 14''247
14
Albon
Red Bull-Honda
+ 14''927
15
Hulkenberg*
Renault
+ 13''059
16
Kubica*
Williams-Mercedes
+ 1 tour
17
Vettel
Ferrari
Tour 65, 4e : Accrochage
18
Stroll
Racing Point-Mercedes
Tour 65, 14e : Suspension
19
Leclerc
Ferrari
Tour 65, 5e : Accrochage
AB
Bottas
Mercedes
Tour 51, 5e : Moteur
* Ricciardo : 5 secondes de pénalité, Accrochage avec Magnussen
* Hamilton, 3ème à l'arrivée : 5 secondes de pénalité, Accrochage avec Albon
* Hulkenberg, 12ème à l'arrivée : 5 secondes de pénalité, Dépassement avant la ligne de safety car
* Kubica : 5 secondes de pénalité, Sortie des stands dangereuse

Synthèse Course

Ce Grand Prix du Brésil 2019 restera très certainement dans les annales du sport automobile. Passé la mi-course, nous attendions sagement la deuxième salve d'arrêts au stand, pour la plupart. A partir de là, tout s'est accéléré.

Bottas, à la lutte avec Albon, a vu son moteur Mercedes rendre l'âme, ce qui provoqua l'apparition de la voiture de sécurité. Verstappen s'est arrêté tandis que Hamilton tentait sa chance en restant en piste. Le Néerlandais, avec des pneus frais, a réédité sa manoeuvre, qu'il avait brillamment réussie quelques tours plus tôt, lorsque le Britannique lui avait fait l'undercut. Rien ne pouvait empêcher Verstappen de triompher aujourd'hui.

Leclerc, revenu aisément depuis la 14ème place sur la grille, talonnait alors son équipier. Prenant sa chance, Vettel, vexé, ne s'en laissa pas compter et a serré l'autre Ferrari en pleine ligne droite alors qu'il avait de la place de son côté. Le faible contact a eu des conséquences incroyables, mettant les deux monoplaces italiennes au tapis.

Nouvelle voiture de sécurité, Hamilton en profitant cette fois pour chausser des gommes neuves pour rendre la monnaie de sa pièce à Verstappen. La Mercedes tomba sur l'autre Red Bull d'Albon et les deux hommes sont entrés en contact.

Très performant tout le week-end, Pierre Gasly n'en demandait pas tant. Le Français, deuxième, résistant à Hamilton pour quelques mètres, grimpe sur son premier podium. Après celui de Kvyat en Allemagne, Toro Rosso continue de surprendre.

L'autre Français Romain Grosjean a été tout aussi performant mais n'a pas été récompensé et continue de vivre un véritable calvaire cette saison. Rapidement dépassé par les Alfa Romeo, le pilote Haas tenait tête aux McLaren et aux Renault alors que dans le même temps Magnussen avait rapidement perdu pied.

A l'instar de Sainz, Grosjean n'a pas changé de gommes lors de la safety car alors que ses pneus avaient déjà couvert près de 30 tours. La relance de course a été compliquée pour le Français, d'autant plus qu'il a subi des coupures moteur. S'il avait pu tenir sa position, Romain aurait pu prétendre à la troisième marche du podium.

Parti de la dernière position, Carlos Sainz n'imaginait pas, même dans ses rêves les plus fous, terminer sur le podium. Certes, il n'y est pas monté physiquement puisque la pénalité infligée à Hamilton l'a été bien trop tardivement, le Britannique rétrogradant ainsi en 7ème place. Un seul arrêt pour l'Espagnol et une résistance incroyable en fin de course face à la meute derrière lui et notamment les Alfa Romeo, avec des pneus complètement cramés.

Raikkonen et Giovinazzi ont livré une superbe course. Ils placent ainsi leurs Alfa Romeo au pied du podium et marquent un total inespéré de 22 points. La performance était belle et bien là, car sans Gasly, l'écurie aurait terminé meilleure des autres.

L'autre remontée du jour est à mettre à l'actif de Ricciardo. L'Australien, brouillon sur son dépassement face à Magnussen, n'a pu éviter la collision, lui valant un changement d'aileron avant. Le pilote Renault n'a rien lâché et récolte des points importants pour l'écurie française maintenant que Toro Rosso devient une véritable menace pour la 5ème place. Les choses ont été plus compliquées pour Hulkenberg.

Meilleurs tours

#
Pilote
Ecurie
Temps
Tour
1
Bottas
Mercedes
1'10''698
43
2
Verstappen
Red Bull-Honda
1'10''862
61
3
Hamilton
Mercedes
1'11''082
46
4
Albon
Red Bull-Honda
1'11''087
52
5
Vettel
Ferrari
1'11''384
51
6
Leclerc
Ferrari
1'11''423
63
7
Norris
McLaren-Renault
1'12''328
63
8
Kvyat
Toro Rosso-Honda
1'12''385
49
9
Gasly
Toro Rosso-Honda
1'12''425
65
10
Stroll
Racing Point-Mercedes
1'12''603
65
11
Ricciardo
Renault
1'12''733
44
12
Perez
Racing Point-Mercedes
1'12''840
64
13
Hulkenberg
Renault
1'12''934
64
14
Giovinazzi
Alfa Romeo-Ferrari
1'13''020
49
15
Raikkonen
Alfa Romeo-Ferrari
1'13''135
65
16
Sainz
McLaren-Renault
1'13''158
63
17
Magnussen
Haas-Ferrari
1'13''262
65
18
Grosjean
Haas-Ferrari
1'13''619
29
19
Russell
Williams-Mercedes
1'13''752
57
20
Kubica
Williams-Mercedes
1'14''553
63

Arrêts au stand

#
Pilote
Temps
Tours
Pneus
1
Verstappen
21-44-54
2
Gasly
22-47
3
Sainz
29
4
Raikkonen
21-47
5
Giovinazzi
20-46
6
Ricciardo
8-40
7
Hamilton
20-43-66
8
Norris
27-53
9
Perez
17-45
10
Kvyat
23-46
11
Magnussen
27-53
12
Russell
23-54-66
13
Grosjean
26-65
14
Albon
24-50
15
Hulkenberg
27-44-53
16
Kubica
20-36-53-66
17
Vettel
25-49
18
Stroll
28-53
19
Leclerc
29-54
AB
Bottas
26-41