Equipes/Pilotes 2020
Retour

Grand Prix de France 2019

Course

Essais libres
Qualifications
Grille de départ
Course

23/06/2019 - 15h10

Pos
Pilote
Ecurie
Temps
Pneus
1
Hamilton
Mercedes
1h24'31''198
2
Bottas
Mercedes
+ 18''056
3
Leclerc
Ferrari
+ 18''985
4
Verstappen
Red Bull-Honda
+ 34''905
5
Vettel
Ferrari
+ 1'02''796
6
Sainz
McLaren-Renault
+ 1'35''462
7
Raikkonen
Alfa Romeo-Ferrari
+ 1 tour
8
Hulkenberg
Renault
+ 1 tour
9
Norris
McLaren-Renault
+ 1 tour
10
Gasly
Red Bull-Honda
+ 1 tour
11
Ricciardo*
Renault
+ 1 tour
12
Perez*
Racing Point-Mercedes
+ 1 tour
13
Stroll
Racing Point-Mercedes
+ 1 tour
14
Kvyat
Toro Rosso-Honda
+ 1 tour
15
Albon
Toro Rosso-Honda
+ 1 tour
16
Giovinazzi
Alfa Romeo-Ferrari
+ 1 tour
17
Magnussen
Haas-Ferrari
+ 1 tour
18
Kubica
Williams-Mercedes
19
Russell
Williams-Mercedes
AB
Grosjean
Haas-Ferrari
Tour 44, 16e :
* Ricciardo, 7ème à l'arrivée : 5 secondes de pénalité, Incident avec Norris
* Ricciardo, 7ème à l'arrivée : 5 secondes de pénalité, Incident avec Raikkonen
* Perez : 5 secondes de pénalité, Virage coupé au départ et gain de positions

Meilleurs tours

#
Pilote
Ecurie
Temps
Tour
1
Vettel
Ferrari
1'32''740
53
2
Hamilton
Mercedes
1'32''764
53
3
Bottas
Mercedes
1'33''586
43
4
Leclerc
Ferrari
1'33''828
40
5
Verstappen
Red Bull-Honda
1'34''162
38
6
Sainz
McLaren-Renault
1'34''561
52
7
Hulkenberg
Renault
1'34''754
45
8
Ricciardo
Renault
1'34''873
47
9
Stroll
Racing Point-Mercedes
1'34''924
44
10
Raikkonen
Alfa Romeo-Ferrari
1'34''950
46
11
Perez
Racing Point-Mercedes
1'35''014
42
12
Albon
Toro Rosso-Honda
1'35''029
51
13
Giovinazzi
Alfa Romeo-Ferrari
1'35''115
50
14
Gasly
Red Bull-Honda
1'35''150
42
15
Norris
McLaren-Renault
1'35''197
47
16
Kvyat
Toro Rosso-Honda
1'35''225
43
17
Grosjean
Haas-Ferrari
1'35''691
42
18
Magnussen
Haas-Ferrari
1'35''692
50
19
Russell
Williams-Mercedes
1'35''830
51
20
Kubica
Williams-Mercedes
1'36''608
50

Arrêts au stand

#
Pilote
Temps
Tours
Pneus
1
Hamilton
24
2
Bottas
23
3
Leclerc
21
4
Verstappen
20
5
Vettel
25-51
6
Sainz
19
7
Raikkonen
31
8
Hulkenberg
34
9
Norris
18
10
Gasly
17
11
Ricciardo
16
12
Perez
18
13
Stroll
39
14
Kvyat
32
15
Albon
25
16
Giovinazzi
7-34
17
Magnussen
16
18
Kubica
24
19
Russell
25-33
AB
Grosjean
31

Synthèse Course

Hamilton est en train d'écraser le championnat avec une quatrième victoire de suite, la sixième en huit courses ! Parti impeccablement depuis la pole position, le Britannique n'a pas été inquiété par son équipier. Au contraire, Bottas a été inquiété en toute fin de course par Leclerc.

Il aura néanmoins manqué quelques tours au Monégasque pour tenter une attaque sur la Mercedes. Il n'en reste pas moins que Leclerc a signé une excellente performance au vu du niveau de la Ferrari. Vettel n'a pas pu faire de miracle étant donné sa position sur la grille.

Verstappen assure la 4ème place et n'a pas eu à se faire du souci alors que l'on pensait Vettel capable de raccrocher le top 4. Pénalisé par son départ en pneus tendres, à l'instar de Giovinazzi, Gasly a sombré en course. Il ne marque que le point de la 10ème place que grâce à la pénalité de Ricciardo. Pire encore, le rythme de course du Français a été catastrophique, son meilleur tour étant une seconde plus lent que son équipier.

Les McLaren ont confirmé en course le formidable rythme affiché dès les premiers essais libres. Si Sainz est récompensé de la 6ème place, Norris méritait bien mieux. Affecté par des problèmes mécaniques, le jeune Britannique a résisté jusque dans l'ultime tour. Poussé en dehors de la piste par Ricciardo, pénalisé pour ce fait de course, Raikkonen et Hulkenberg en ont profité pour passer la McLaren.

A domicile, Renault s'en sort plutôt bien. Ricciardo aurait surement mérité mieux mais ses mésaventures du dernier tour profitent à Hulkenberg. L'Australien a au moins eu le mérite de nous tirer d'un ennui phénoménal l'espace d'un court instant.

Alfa Romeo fête son retour dans les points depuis quelques courses avec Raikkonen. Brillant en qualifications, Giovinazzi a dû composer avec les gommes tendres au départ, comme Gasly.

Les Racing Point n'ont pu faire de miracle, malgré le départ scandaleux de Perez. Le Mexicain a tout simplement court-circuité le premier virage pour gagner plusieurs positions. La pénalité de cinq secondes paraissait bien gentille par rapport au gain de temps de sa petite opération.

Les Toro Rosso étaient davantage en retrait. Ce fut encore pire pour les Haas, qui ont touché le fond. Meilleur tour seulement un dixième plus rapide que Russell et une demi-seconde plus lent que la concurrence, il y a vraiment des questions à se poser. L'Autriche, qui réussit si bien aux monoplaces américaines, pourra-t-elle leur apporter des réponses et une éclaircie ?